YouTube, Instagram et Twitter ne s’ouvriront bientôt plus dans Internet Explorer

Sur Windows 10, Windows 7 et consorts, Microsoft ne lésine pas sur les moyens pour convaincre les derniers utilisateurs d’Internet Explorer de migrer vers Edge. Plusieurs mois avant l’abandon définitif d’Explorer, 1156 sites ne pourront plus être ouverts avec l’ancien navigateur web. Le navigateur ouvrira automatiquement les sites avec Microsoft Edge, le navigateur basé sur Chromium. 

La fin d’Internet d’Explorer approche à grand pas. Le 17 août 2021, le célèbre et impopulaire navigateur web tirera sa référence. Microsoft ne proposera plus aucune mise à jour mais le navigateur continuera de fonctionner. Sans surprise, la firme de Bill Gates redirige activement les utilisateurs d’Internet Explorer vers Microsoft Edge.

Pour convaincre les internautes de laisser tomber Internet Explorer, Microsoft ampute progressivement le navigateur web de ses fonctionnalités. Ainsi, il sera impossible de se connecter à ses comptes Microsoft depuis Internet Explorer à partir du 13 novembre 2020. Ensuite, dès le 30 novembre, Teams ne fonctionnera plus avec le navigateur web historique de Microsoft.

Windows 10 va vous obliger à ouvrir 1156 sites dans Edge plutôt que dans Internet Explorer

Dès le mois de novembre, Windows 10 va aller encore plus loin pour accélérer la transition. Avec la sortie d’Edge 87, ces, la firme empêchera certains sites de s’ouvrir dans Internet Explorer. L’ancien navigateur ouvrira directement le site web proscrit dans Edge. “De nombreux sites web récents sont incompatibles avec Internet Explorer. Chaque fois qu’un utilisateur d’Internet Explorer consulte un site public incompatible, un message va le prévenir que le site est incompatible avec son navigateur” justifie  Microsoft sur son site web officiel.

Au total, 1156 sites sont concernés par la restriction mise en place par Microsoft, dont Twitter, Facebook, Instagram, Google Drive, Microsoft Teams, StackOverflow, StackExchange, VK, Moneygram, eharmony et GoDaddy, ESPN ou encore Yahoo Mail. “Une fenêtre explique aux utilisateurs pourquoi ils sont redirigés et les invite à migrer les données de navigation et leurs préférences d’Internet Explorer vers Microsoft Edge. Les données sont par exemple les favoris, les mots de passe, les moteurs de recherche, les onglets ouverts, l’historique de navigation, les paramètres, les cookies et la page d’accueil” détaille Microsoft. Grâce à ces nouvelles restrictions, Microsoft espère booster le taux d’adoption d’Edge, qui peine à s’approcher des 10% des parts de marché.

Share on pinterest
Pinterest
Share on email
Email

Comments are closed.

Défiler vers le hautleo felis eget sem, Nullam porta. massa dapibus Aenean accumsan nunc ut